__  __ _                             _                 
|  \/  (_) __ _ _ __ ___    _ __ ___ (_) __ _ _ __ ___  
| |\/| | |/ _` | '_ ` _ \  | '_ ` _ \| |/ _` | '_ ` _ \ 
| |  | | | (_| | | | | | | | | | | | | | (_| | | | | | |
|_|  |_|_|\__,_|_| |_| |_| |_| |_| |_|_|\__,_|_| |_| |_|

Cuisson du quinoa

La technique suivante est mon adaptation personnelle de cet article sur la cuisson du quinoa.

Peser le quinoa

Je préfère toujours peser le quinoa, comme tout type de graine (riz, lentilles, …, même les pâtes), plutôt que de le faire “à l’œil” pour être plus consistent sur les proportions du plat que je prépare (et aussi, j’ai pu constater que le “à l’œil” quand on a faim est beaucoup plus gros que le “à l’œil” en temps normal…).

Ici, ça a un autre intérêt : il est important de connaître sa masse pour mettre la bonne quantité d’eau.

Laver le quinoa

Laver le quinoa est important, sinon il aura un mauvais goût amer !

Mettre le quinoa dans la casserole où il va cuire, le submerger d’eau, touiller et vider l’eau dans l’évier en filtrant avec la main. Répéter 2 ou 3 fois.

Pourquoi ne pas utiliser une passoire ? Parce que les grains de quinoa sont fins et ont tendance à passer à travers les trous. Pourquoi ne pas utiliser un chinois ? Pour éviter de passer trois heures à nettoyer le petit grain de quinoa qui est resté coincé dedans. Pour ces raisons, je trouve que ma main est une excellente passoire.

Il y a souvent des petits grains de quinoa (que je surnomme “les gros relous”) qui flottent à la surface de l’eau, et qui refusent de rester au fond de la casserole comme les gentils autres grains de quinoa. Œil pour œil, dent pour dent, je décide de les verser dans l’évier : ça représente une quantité de quinoa négligeable, et ils n’embêteront pas pour filtrer l’eau. Ainsi, on peut enlever la majorité de l’eau sans la main avec un bon débit, et mettre la main au dernier moment quand il ne reste presque plus d’eau.

Peser l’eau

Peser dans la casserole deux fois plus d’eau que la masse de quinoa initiale. Mettre du sel en gros grains dans l’eau.

Cuisson

Mettre la casserole sur un feu fort, et quand ça bout, mettre à feu doux et poser un couvercle sur la casserole (ça serait dommage de perdre de l’eau alors qu’on a mis pile-poil la bonne quantité).

Au bout de 10 minutes (à partir du moment où l’eau bout), le quinoa commence à faire plein de bruit : si on soulève le couvercle, on peut constater qu’il y a des sortes de “trous”, ou des “puits” qui se sont formés et un reste d’eau qui bout en faisant beaucoup de bruit à l’intérieur : c’est le signe qu’il faut passer à l’étape suivante.

Repos

Sans soulever le couvercle, laisser le quinoa reposer hors du feu 10 à 20 minutes. Il va encore gonfler et absorber le reste de l’eau.

Quelques remarques supplémentaires

L’article mentionné en haut de cette technique préconise d’utiliser 1.7 volume d’eau pour 1 volume de quinoa. Une fois où je préparais le quinoa en suivant la méthode de cet article, je me suis rendu compte que pour 100g de quinoa, j’avais 20cL d’eau, c’est à dire 200g d’eau : le double de la masse initiale de quinoa !

Puisque je n’aime pas trop mesurer les volumes (je préfère les balances aux verres doseurs), j’ai décidé d’adapter cette technique en utilisant la masse et non le volume : d’une pierre deux coups, il n’y a plus de verre doseur à laver, et il n’y a plus besoin de faire de calculs compliqués pour bien cuire le quinoa.